Chauffage

Choisir son système de chauffage : chauffage central, chaudière à gaz, pompe à chaleur.

Lafosse Services intervient chez les particuliers et les professionnels notamment dans le domaine du chauffage et ce dans les départements normands de la Manche et du Calvados.

Pompe à chaleurConfort de règlage du chauffage

Le chauffage central

Le chauffage central achemine la chaleur par un fluide caloporteur (comme le chauffage central à eau chaude) ou par de l’air chaud.

Il fonctionne grâce à une chaudière qui diffuse de la chaleur aux appareils de chauffage : radiateurs, plancher chauffant, …

  • Le chauffage central à eau chaude

Le chauffage central à eau chaude est un système qui permet de chauffer toute une habitation grâce à une chaudière. La chaudière est reliée aux appareils de chauffage via des tuyaux et l’eau chaude circule dans ces tuyaux pour apporter la chaleur aux radiateurs.

  • Les chaudières à gaz

    • Les chaudières gaz classiques

Le principe de la chaudière dite classique : le gaz est brûlé et les fumées créées chauffent un échangeur dans lequel circule l'eau qui alimente ensuite le circuit d’eau de chauffage ou d'eau chaude sanitaire.

Ce type de chaudières a généralement un rendement avoisinant les 93% sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur), évidemment cela dépend de la qualité de la chaudière (plus ou moins isolée par exemple), de sa pose ou encore de la régulation (qui pilote les températures de consigne et induit plus ou moins de cycles marche/arrêt).

    • Les chaudières basse température

Le principe de la chaudière basse température est basé sur celui des chaudières à gaz classiques, ce qui diffère : la température de départ est limitée, généralement à 40°C, ce qui est suffisant pour un plancher chauffant ou des radiateurs basse température qui sont très grands. Ainsi, la chaudière va avoir un meilleur rendement qu'une chaudière fonctionnant avec une température aux alentours des 70 à 80°C.

    • Les chaudières gaz à condensation

Le principe de la chaudière à condensation est aussi le même que celui des chaudières classiques, ce qui diffère c’est la possibilité de récupérer la chaleur latente contenue dans la vapeur d'eau des fumées. On obtient ainsi un rendement supérieur qui peut atteindre plus de 105% sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur). Cette chaudière s'avère un peu plus onéreuse à l'achat, mais l'investissement est très vite rentabilisé. Les chaudières gaz à condensation sont actuellement le standard en matière de chauffage au gaz.

Le fonctionnement optimum s’obtient quand le retour du chauffage est le plus froid possible pour  obtenir une meilleure condensation de la fumée permettant ainsi de récupérer plus de chaleur. Une chaudière gaz à condensation sera ainsi beaucoup plus efficace sur un circuit de plancher chauffant où le retour du chauffage est d'environ 30°C, que sur un circuit de radiateurs classiques où le retour est plutôt autour de 50°C.

Un point important : à l'inverse des chaudières à condensation au fioul, il n'y a pas besoin de traitement particulier des conduits car la combustion du gaz ne produit pas de dioxyde de souffre.

Les pompes à chaleur (PAC)

  • Les pompes à chaleur aérothermiques :

Ils captent les calories de l'air extérieur pour les restituer grâce à des ventilo-convecteurs (convecteurs à air) ou par le biais de planchers chauffants à eau. Ils sont faciles à mettre en place et restent moins onéreux que les systèmes géothermiques mais avec des performances moindres.

  • Les pompes à chaleur géothermiques horizontales

Le système permet de capter les calories contenues dans la terre pour la restituer à l'intérieur. Le capteur doit être situé à une profondeur d'environ 80cm et faire une surface d'environ deux fois la surface habitable de la maison. Le principal avantage de cette technologie est que la température de la terre,

même à une faible profondeur est plus constante que l'air extérieur.

  • Les pompes à chaleur géothermiques verticales

C'est sans aucun doute le système le plus onéreux des technologies de PAC. En effet, on creuse à des profondeurs pouvant atteindre 100m. Le fluide captera ainsi les calories contenues dans la terre ou bien celles d'une nappe phréatique ou d'un puits. Ces deux dernières possibilités nécessitent cependant des précautions très particulières. 

chauffage1
chauffage2
chauffage3

Téléchargez notre plaquette
LOGO Lafosse entreprises complet
LOGO Lafosse lectricit
LOGO Lafosse gnie climatique
LOGO Lafosse services
LOGO Lafosse menuiserie
RECRUTEMENT

  Plan du site

 Mentions légales

  Contact

logo WSFConception WSF©2015-